1 février 2018 Eve Freitas

Garantir la protection du pied du travailleur

Les blessures aux pieds représentent environ 7% des accidents du travail. Les chutes et les glissades sont les causes les plus importantes des accidents de travail
Pour prévenir ce risque, des chaussures de sécurité adaptées sont essentiels. Pour les choisir il est important de tenir compte :

  • De la législation du travail et/ou des conventions collectives (le port peut être obligatoire)
  • De leur utilisation, critères et exigences en fonction des différents risques :
    • Risque de chute ou de glissade
    • Risques mécaniques : perforation, coupure, piqûre, lacération, abrasion
    • Risques thermiques : froid de contact ou ambiant, chaleur de contact ou ambiante. Projection particules, incandescentes, flammes
    • Risques électriques : contact électrique conducteur sous tension, décharges électrostatiques, arcs électriques
    • Risques chimiques : acides, bases, solvants, hydro-carbures, huiles, projections, éclaboussures
    • Risques biologiques : boue biologique, eau stagnante…
    • Les intempéries, l’humidité
  • Du niveau de confort, et de l’esthétisme.

 Les normes : Il existe 3  grandes Catégories de chaussures.

  • Marquage O : « chaussures de travail », antidérapantes,  sans coquille,  la plus faible protection (norme EN 347-1)
  • Marquage P : « chaussures  de protection », antidérapantes,  avec un embout protégeant les chocs équivalents à une charge de 10kg et l’écrasement d’une force de 1T (norme EN 346-1).
  • Marquage S : « chaussures de sécurité » offrant les protections les plus fortes, à savoir protégeant  d’une charge de 20kg et une force d’écrasement de 1,5T (norme EN 345-1).

S’ajoutent des normes de sécurité qui correspondent à la résistance aux glissements :

  • SRC : la chaussure est antidérapante sur un sol en acier et en céramique.
  • SRA : Antidérapante sur un sol en céramique.
  • SRB : Antidérapante sur un sol en acier.

Les chaussures de marquage S sont divisées en 6 types :

  • Chaussures S1 = antistatique avec une semelle résistant aux hydrocarbures et une absorption du choc dans la zone du talon (bouts à coquille pour les risques de chute d’objets lourds)
  • Chaussures S1P = les caractéristiques des S1 avec une semelle acier anti-perforation (semelles renforcées de matériaux anti-perforation pour les risques de présence de copeaux métalliques)
  • Chaussures S2 = les caractéristiques des S1 avec une tige hydrofuge (résistance au feu, à la chaleur, au froid, à la neige)
  • Chaussures S3 = les caractéristiques des S2 avec une semelle anti perforation
  • Chaussures S4 = les caractéristiques des S1 avec une résistance à l’eau
  • Chaussures S5 = les caractéristiques des S1P avec une résistance à l’eau

Plusieurs sous niveaux  indiquent  les caractéristiques additionnelles :
Le choix d’un bon équipement ne se fera qu’en analysant précisément les risques  auxquels sont confrontés les salariés, les contraintes du poste et les contraintes des utilisateurs.

Sources : www.inrs.com
                
www.leschaussuresdesécurite.com

Karine Berdin, Assistante Technique en Santé au Travail et Coordinatrice Equipe Pluridisciplinaire