1 février 2018 Eve Freitas

Les Accidents d’Exposition au Sang en milieu professionnel

Designed by Freepik

L’AES (accidents d’exposition au sang) est un risque professionnel majeur pour les professionnels de santé. Il s’agit d’un contact avec du sang ou un produit biologique contaminé, lors d’une effraction cutanée (piqûre, coupure), d’une projection sur des muqueuses (yeux, bouche) ou sur une peau lésée. Il expose en particulier au risque de transmission des virus VIH, VHB et VHC.

Tout patient devrait être considéré comme potentiellement à risque, et tout soignant doit se protéger systématiquement avant tout geste susceptible de le mettre en contact avec une source contaminée.

En 2010, 17 039 accidents d’exposition au sang ont été recensés, dans 8 cas sur 10, les AES sont des accidents percutanés. Selon le GERES (Groupe d’Etude sur le Risque d’Exposition des Soignants), la piqure avec une aiguille souillée est l’AES le plus à risque de contamination. Dans la majorité des cas, la piqure survient après le geste, au retrait de l’aiguille, lors de son recapuchonnage.

 

Mélanie Adjiri, Technicienne Hygiène et Sécurité

Sources :
Site de l’INRS : http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=A%20775
Site du GERES : http://www.geres.org/
Les principales mesures à respecter pour éviter de tels accidents sont précisées dans la circulaire DGS/DH n° 98/249 du 20-4-1998 (Précautions « standard »). En ce qui concerne le risque VIH, les modalités de prises en charge de victimes de tels accidents viennent d’être réactualisées dans la circulaire DGS/DHOS/DRT/DSS n°2003/165 du 02-04-2003. En ce qui concerne les hépatites B et C, la conduite à tenir est précisée dans la circulaire DGS/DH/DRT n°99/680 du 8-12-1999.